• English flag
  • Spanish flag
  • French flag

DESINFECTION

Désinfection : prévention gagnante contre les pathogènes en élevage

La mortalité des veaux, les diarrhées, les mammites, les boiteries… résultent d’une pression sanitaire en élevage, dont l’enjeu reste important. La mise en place d’un protocole de désinfection s’avère indispensable pour limiter leurs incidences sur les performances techniques et économiques.

La désinfection vise à éliminer, ou tout du moins à réduire au minimum la population d’agents pathogènes présents dans un élevage : virus, bactéries, parasites (coccidiose, cryptosporidiose), levures… Si une désinfection efficace permet de contrôler les maladies infectieuses, elle n’est nullement une stérilisation. La désinfection s’applique à de nombreux environnements : eau de boisson, matériel, bâtiment... Chaque désinfectant est actif contre un certain nombre de pathogènes.

Pour choisir un produit, il est important de vérifier :

  • son spectre d’action, c’est-à-dire les pathogènes qu’il détruit,
  • sa dose d’emploi pour garantir son efficacité.

La prévention globale intègrera également la lutte contre les nuisibles : rongeurs et insectes. Parmi ces derniers, certains sont responsables de maladies ou porteurs de germes infectieux : une mouche peut transporter jusqu’à 1 million de bactéries.

Pas de désinfection sans détergence

La désinfection efficace des bâtiments passe par un protocole rigoureux. Pour agir, les substances actives doivent être en contact avec une surface la plus propre possible. La matière organique (bouse séchée…) inhibe l’action des substances actives biocides. Avant toute désinfection, il faut appliquer le détergent et nettoyer au nettoyeur haute pression pour décoller la matière organique des surfaces.La détergence se réalise avec un produit alcalin, spécialement adapté au nettoyage des surfaces très encrassées. Ces produits dissolvent les matières organiques, dépôts gras, résidus de traite, protéines sur les carrelages, plastiques, tubulures, béton… La solution détergente s’applique avec un pulvérisateur ou un canon à mousse à température ambiante, en procédant de bas en haut.

 Ajuster la dose d’emploi

Pour être efficace, la désinfection des bâtiments doit se faire au minimum deux fois par an.

Par ailleurs, une désinfection s’impose :

  • dans la nurserie et les bâtiments, entre deux bandes de veaux,
  • dans l’infirmerie, après chaque utilisation pour une maladie contagieuse,
  • dans le box de vêlage, notamment en cas de non délivrance, mammite au vêlage ou métrite.

Le calcul du volume nécessaire de solution désinfectante doit intégrer le traitement des murs : multipliez la surface au sol par 1,6 pour avoir la surface totale à désinfecter.

Le produit dilué sera appliqué à la limite du ruissellement. Comptez alors 0,3 l/m².  Ex : pour 300 m² de surface au sol = 300 * 1.6 * 0.3 = 144 litres de solution désinfectante.